Services aux habitants

A LA UNE

Actuellement, il n'y a pas d'actualité.

La qualité de l'eau

La fourniture de l’eau potable pour les 19 communes de l’agglomération de Villefranche est une compétence assurée par l’agglo Villefranche Beaujolais. Elle a délégué la gestion du service de production et de distribution de l’eau potable à Véolia eau pour une partie de ses communes.

L’eau est puisée depuis les champs captants de la nappe alluviale de la Saône, situés sur les communes d'Arnas et de Villefranche, au lieu-dit Beauregard. Cette ressource en nappe souterraine nécessite la mise en œuvre d'un traitement notamment au niveau de la bactériologie et du manganèse avant distribution.

Actualité : signature d'un contrat pour l'eau

Le mercredi 26 octobre 2016, l'Agglo (AVBS) et l'Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse (AERMC) ont signé un contrat d'agglomération pour l'amélioration de la qualité de l'eau.

Il s'agit d'un engagement exceptionnel conduit en partenariat avec le Syndicat Mixte des Rivières du Beaujolais.
48 millions d'euros vont être investis pour la qualité de l'eau potable, l'assainissement des eaux usées et la préservation du milieu naturel.

Pour découvrir les enjeux, les objectifs et les actions, cliquer sur ce lien.

Cycle de l'eau

files/imgs/eau-et-environnement/CYCLE DE L'eau.jpg

Document à télécharger

Champts captants

La communauté d'agglomération de Villefranche Beaujolais Saône assure la distribution et le traitement de l'eau potable de plus de 60 000 habitants du territoire.

Vous dépendez de l'unité de distribution "Communauté d'agglomération de Villefranche sur Saône", l'eau distribuée provient de puits dans la nappe alluviale de la Saône, situés sur les communes d'Arnas et de Villefranche, au lieu-dit Beauregard.
Placée en zone sensible, cette ressource en nappe souterraine nécessite la mise en œuvre d'un traitement important notamment au niveau de l’azote et du phosphore. Avant distribution, l'eau subit un traitement de démanganisation par ozonation, de filtration et de désinfection au chlore
En 2011, le périmètre de protection de ce champ captant a été étendu de 50 mètres à l’ouest.

L'eau du robinet doit satisfaire à des exigences de qualité fixées par le Code de la Santé.
L'Agence Régionale de Santé est chargée du contrôle sanitaire des eaux d'alimentation.
Chaque année, le contrôle sanitaire donne lieu à près de 400 prélèvements et quelque 10000 analyses sur de nombreux paramètres. Les prélèvements pris en compte sont ceux réalisés sur l'eau en sortie de station de traitement et sur l'eau distribuée.
L'exploitant est également tenu de surveiller en permanence la qualité de l'eau qu'il produit et distribue par un examen régulier des installations et un programme de tests et d'analyses.
Afin d’améliorer la qualité de l’eau distribuée au robinet, l’agglo Villefranche Beaujolais, dès 2013, investit plus de 3 millions d’euros pour mettre en place un système de filtration aux charbons actifs. Ce procédé permettra d’éliminer des polluants organiques dissous.

http://www.ars.rhonealpes.sante.fr/Perimetres-de-protection-des-c.93088.0.html
http://www.ars.rhonealpes.sante.fr/fileadmin/RHONE-ALPES/Qualite_Eau/069000003.pdf

En chiffres :

  • Le champ captant de Beauregard situé à Villefranche sur Saône, comprend onze puits de 15 mètres de profondeur et trois forages de 20 mètres.
  • L'usine de production d'eau potable située à proximité a une capacité de 25 000 m3 par jour.
  • Les 7 réservoirs ont une capacité de stockage de 18 300 m3.
  • Le rendement du réseau d'eau potable (295 km) est de 85,1%.
Une démarche active

Les différentes lois pour la protection de l'eau et des milieux aquatiques (Grenelle, directives européennes, SDAGE) fixent des orientations fondamentales d'une gestion équilibrée de la ressource en eau et intègre des obligations pour un bon état des eaux.

L'aire d'alimentation de captage de Beauregard est définie comme une zone prioritaire compte-tenu de l'importance stratégique de la ressource et de son état, au regard des teneurs en nitrates et pesticides.

Dans cette continuité, la Communauté d'agglomération de Villefranche Beaujolais Saône a engagé depuis 2009 un programme d'actions afin d'identifier dans un premier temps les zones de protection accrue.
Un diagnostic des pratiques sur cette zone en collaboration avec les exploitants agricoles et les autres utilisateurs de produits phytosanitaires (entreprises, collectivités et particuliers) est en cours de réalisation cette année 2015.

Opération collective

  • Permettre la réhabilitation des sites industriels et artisanaux vis-à-vis des problématiques environnementales
  • Lutter contre les pollutions toxiques diffuses de toute origine en direction des cours d’eau
  • Finalité : atteindre le bon état écologique et chimique des cours d’eau de l’agglomération

 

L'étude et l'animation de ce programme ont été confiées à l’établissement public territorial du bassin Saône et Doubs.

Etude AAC – Aire d’Alimentation de Captage

Programme d'actions

  •  Inciter les particuliers et les collectivités à un changement des pratiques pour l’entretien des espaces verts.
    Ce programme est porté par le Syndicat Mixte des Rivières du Beaujolais et vise à substituer les produits phytosanitaires par des techniques alternatives pour 10 communes du bassin.

  • Diagnostiquer les pratiques agricoles sur la zone concernée en collaboration avec les exploitants agricoles et développer des Mesures Agro-Environnementales et Climatiques (MAEC) pour réduire voire supprimer l’utilisation des produits phytosanitaires. L'étude et l'animation de ce programme ont été confiées à l'établissement public territorial du bassin Saône et Doubs. 15 exploitations sont concernées (250 ha) dont 3 entreprises maraichères.
Captage privé

L’utilisation d’un captage privé (forage, puits, sources) pour l’usage personnel d’une famille est soumise à déclaration auprès de la mairie. De plus, le captage privé n’est pas raccordable au réseau d’adduction publique.

Attention, les eaux de puits ou forages privés sont souvent contaminés et impropres à la consommation humaine. Ces eaux peuvent être à l’origine de maladies.

D’une manière générale, l’eau des puits est considérée comme non potable et doit être réservée à des usages non sanitaires tels que : arrosage, lavage des véhicules, utilisation agricole…

Facture

Dans l’agglomération de Villefranche, le prix du mètre cube d’eau s’élève à 3,92 HT (en 2011) : 1,68 eau, 1,82 assainissement, 0,42 taxes.

Les trois grands postes de votre facture d’eau

  • production et distribution
  • collecte et traitement des eaux usées
  • taxes pour les organismes tiers

Les bénéficiaires

VEOLIA
Le distributeur perçoit  une part fixe (abonnement) correspondant à la mise à disposition des services d'eau et de l'assainissement( entretien, remplacement des compteur, frais de gestion clientèle, impôts et redevances d'occupation du domaine public ...) et d’une part variable (consommation)
qui couvre le fonctionnement du service de distribution de l'eau potable. Cette part variable correspond à la consommation réelle multipliée par le prix unitaire du m3 (le prix unitaire peut varier selon les tranches de consommation). Elle est déterminée par le contrat passé entre Véolia et la collectivité et évolue selon la formule de variation définie par le contrat, et fondée sur les indices officiels publiés par l'Etat.

La Communauté d'agglomération de Villefranche
La part de la collectivité regroupe toutes les sommes facturées pour le compte de la collectivité délégante, qui est propriétaire des installations. Chaque année, la part collectivité est revue par l'assemblée délibérante, en fonction des recettes nécessaires à l'équilibre de son budget annexe eau et assainissement.

L'agence de l'eau
L'agence perçoit les redevances liées à la lutte contre la pollution et à la préservation des ressources en eau. Le produit de ces redevances permet de subventionner des travaux d'amélioration des équipements de dépollution (station de dépollution, réseau d'assainissement) et des réalisations d'amélioration de la ressource en eau du territoire dont l'agence de l'eau à la charge.

Le Ministère de l'agriculture
Les services du Ministère de l'agriculture (DDAF) perçoivent la redevance d'aide au développement des réseaux ruraux (FNDAE) dont le montant est déterminé par la Loi de Finances et destiné à subventionner le développement des réseaux d'eau dans les communes rurales.

Consommation

20 408 foyers de l’agglomération de Villefranche sont desservis en eau potable.
Chaque jour, un habitant utilise en moyenne 200 litres d'eau. 1% seulement est utilisé comme boisson.

Gestes simples pour boire une eau de bonne qualité
  • Après quelques jours d'absence, purgez vos conduites avant consommation, en laissant couler l'eau quelques instants avant de la boire.
  • Consommez exclusivement l'eau du réseau d'eau froide. Si vous la conservez, ce doit être au froid, pas plus de 24 heures et dans un récipient fermé.
  • Réservez les traitements complémentaires, tels les adoucisseurs, au seul réseau d'eau chaude sanitaire. Ils sont sans intérêt sur le réseau d'eau froide utilisé pour la consommation et même parfois dangereux.Ils peuvent accélérer la dissolution des métaux des conduites ou devenir des foyers de développement microbien lorsque leur entretien est mal assuré.
  • Lorsque la présence de canalisations en plomb est suspectée dans des bâtiments d’habitation anciens, il est important de laisser couler quelques litres d'eau avant de la consommer. De plus, il est vivement conseillé aux enfants et aux femmes enceintes de ne pas boire l'eau du robinet ayant été en contact avec une canalisation en plomb.

A SAVOIR

L’eau de source et l’eau minérale naturelle ne subissent aucun traitement. L’eau de source doit respecter les mêmes normes de potabilité que l’eau du robinet. Quant aux eaux minérales, certaines doivent être consommées modérément en raison de leur forte concentration en minéraux.

De plus, la consommation d’eau en bouteille génère la production de Co2 du fait du transport de l’eau de la source à la table et de la fabrication des bouteilles en plastique.

 

Contact

Service Environnement  
115 rue Paul Bert
69400 Villefranche
Tél : 04 74 03 32 71
Fax : 04 74 68 45 61
Pour nous contacter  
Responsable : Didier NECIOLLI
Elu référent : Jean-Pierre DUMONTET